Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
09 82 50 09 09
16 rue de la bombarde
69005 Lyon
Suivez-nous !

::: F E V R I E R :::

::: F E V R I E R :::

fevrier-lessentiel-lyon-conseil-santenaturelle copieok

 

Cap sur : F E V R I E R

 

Le nom de février provient du nom latin du mois februarius, lui-même dérivé du verbe februare signifiant « purifier ».

En effet, février nous invite à nous préparer pour le Printemps en nous nettoyant tout doucement, en mangeant peu mais chaud.
La Nature elle-même nous propose que peu de choix dans nos récoltes de fruits et légumes (voir fiche pratique “manger de saison en février”)

 

Mais attention avec des journées raccourcies, des températures basses et de rares rayons de soleils… on est bien encore en hiver !  Et en hiver on…..hiberne….heu… non…, on ralentit le rythme ! dans la mesure du possible, car cette saison est propice au calme et à l’introspection.


1 – On soigne son sommeil

Dormir est essentiel pour une meilleure récupération et régénération de notre organisme. Un sommeil de qualité et de quantité suffisante va ainsi permettre au corps de produire des hormones de croissance qui assistent les processus de guérison et de développement.

La stimulation des défenses immunitaires est renforcée. La récupération psychique et nerveuse est la plus favorable durant la seconde partie de la nuit (le sommeil paradoxal). C’est pourquoi, après une nuit courte ou de mauvaise qualité, nos capacités de réflexion, d’apprentissage et de mémorisation sont moins bons.

Afin d’optimiser son sommeil, il est intéressant de se coucher tôt, pourquoi pas une heure avant son heure habituelle, manger léger et au moins 2h avant d’aller se coucher et avoir une activité calme et reposante avant l’endormissement.
ex : on évite de placer sa séance de karaté le soir et on chope un livre qui détend à la place 🙂

Le trouble du sommeil est un sujet important puisque il toucherait 1 Français sur 3 dont 1 sur 5 serait concerné par l’insomnie chronique selon les données publiées en mars 2012 par l’Institut de veille sanitaire (InVS).

Devant ce déséquilibre complexe, on peut déjà retenir que ce sont les mécanismes de l’éveil qui produisent, tout au long de la journée, les médiateurs chimiques responsables du sommeil.

shutterstock_125753771

 

Ce n’est pas une petite chose que de savoir dormir : il faut savoir veiller tout le jour

pour pouvoir bien dormir...”  dit le sage à Zarathoustra

 

2 – Alimentation

En plus d’une alimentation variée et riche en fruits et légumes, poissons gras, huiles de première pression à froid, graines germées… Il est important en cette période d’apporter certains micro nutriments, présent dans l’alimentation, qui vont nous aider à lutter efficacement contre les affections hivernales.

Parmi tout les protagonistes impliqués dans notre système immunitaire on retiendra plus particulièrement la vitamine D et C.

 

  • La Vitamine D

Elle joue un rôle important dans la vitalité du système immunitaire en activant les Lymphocytes T qui protègent l’organisme contre les virus et bactéries.

De nombreuses études indiquent que les nourrissons, les enfants et les adultes ont un risque accru de grippe et autres infections du système respiratoire lorsque leur niveau de vitamine D diminue.

Les sources de vitamine D sont doubles :

D’une part, l’exposition à la lumière, d’autre part, les poissons gras (saumon, maquereau, sardines,.. l’huile de leur foie, notamment, dont la célèbre huile de foie de morue), le jaune d’oeuf, le lait enrichi (lait entier, lait de soja), le beurre et les coquillages.

En hiver, les rayons solaires sont trop inclinés sur l’horizon pour permettre la transformation efficace du précurseur en vitamine D. Vous remarquerez que la vitamine D n’est pas très présente dans notre alimentation, ainsi, si vous n’êtes pas trop « foie de poisson » une complémentation en hiver est fortement recommandée notamment pour les enfants (la vitamine D intervenant aussi sur le métabolisme osseux et minéralisation des dents), les femmes enceintes (formation des os du bébé) et les personnes âgées (car leur peau la synthétise moins bien).

 

  • La Vitamine C

Puissant antioxydant dont l’action protectrice est maintenant reconnue comme particulièrement importante pour le rétablissement après une infection qui engendre une forte diminution des niveaux de vitamine C dans le plasma et les globules blancs.

 Des doses élevés de vitamine C soulagent les symptômes courants du rhume et de la grippe.

Où la trouver ? : fruits et légumes colorés, frais et non cuits.

A savoir : Si vous souhaitez vous complémenter en vitamine C, choisissez plutôt une vitamine C « esterifiée» non acide pour l’estomac et qui permet une meilleure assimilation.

 

3 – Soutiens “phyto”

L’échinacée pourpre (echinacea purpurea) est la plante médicinale par excellence pour réveiller et stimuler le système immunitaire. Elle est aussi efficace sur un début d’infection que pour traiter une infection déclarée. C’est la racine de la plante qui est généralement utilisée pour traiter les infections des voies respiratoires, voies urinaires et prévention du rhume ou de la grippe.

Elle se prend sous forme de gélules, capsules, infusions, décoctions ou teintures mère.

Attention, une cure ne dure jamais plus de 8 semaines afin de réveiller le système immunitaire et non pas le rendre fainéant !

 

4 – L’équilibre intestinal

Puisque notre flore intestinale est au centre de la lutte contre les infections, les inflammations, les chutes immunitaires, les intoxications et le stress, aidons la à se régénérer avec des probiotiques en cas de perturbations.

Les probiotiques peuvent aider à réequilibrer et et restaurer la microflore intestinale, renforçant sa capacité à réagir avec le système immunitaire.

 

 5 – Hygiénisme

C’est la période idéale pour évacuer les toxines en douceur par le sauna ou le hammam par exemple (et lier l’utile à l’agréable….)

 

  • SAUNA : bain de vapeur sèche
    Parmi ses nombreux bienfaits on retiendra l’épuration et l’activation du métabolisme tout en ayant un effet relaxant.

 

  • HAMMAM : bain de vapeur humide
    En plus de ses bienfaits sur le système respiratoire , la peau et la détente musculaire , on retiendra le fameux gommage au savon noir pour avoir une peau toute douce !!!

 

Attention: Sauna et hammam sont tout deux contre-indiqués aux personnes souffrant de problèmes cardiaques, d’hypertension ou d’hypotension et de troubles circulatoires. Si vous souffrez de problèmes rénaux, de diabète, d’épilepsie ou si vous êtes enceinte, les bains de chaleurs sont également à éviter.

 

 

lyon-lessentiel-bio-bien-etre

 

Vous l’avez bien compris les mots clés de février sont repos, calme et préparation au nettoyage de printemps …. 🙂

Pourquoi ne pas inviter cet état dans nos habitudes quotidiennes ?

 

par Sandrine Charvolin
Naturopathe